brèves de classe

26 février 2018

2 puissance 5 au compteur

" Aujourd'hui est un grand jour :

accrochez vous bien mes petits élèves, aujourd'hui nous faisons le plein !  "

Aucun élève absent, le nombre d'inscrits dans la classe

correspond au nombre d'élèves assis: 

  2 5  gamins.

Il faut avouer que je vais mettre la pédale douce

sur les grandes courants pédagogiques qui arguent

que l'élève soit acteur de ses apprentissages "

Je vais conserver mes propres méthodes,

( celles que j'ai construites toute seule comme une grande car l'IUFM faisait fi de ce quotidien terre à terre): Résultat de recherche d'images pour "main haute"

pour le rang, par exemple, je compte jusqu'à 5 

en montrant le décompte

avec ma main brandie

au dessus des têtes

( je profite des trois marches

surplombant ma classe).

Pour sortir TOUS rapidement de la classe

je compte à haute voix et

décerne de fictives médailles:

or au premier, puis argent et bronze aux suivants .

Vert salade aux retardataires.

 

J´use sans abuser de ma sonnetteRésultat de recherche d'images pour "sonnette de comptoir"

(j'appuie une fois et

je me fige dans une mimique pétrifiée

dans l'attente du silence total

et de l'attention de tous.

La grande nouveauté   à   2 5

c'est le rôle que je joue

dans ce qui ressemble parfois a un onemanshow.

Je commente à gauche un exercice de français,

je plaisante à droite,je taquine parfois,

j'annonce un roulement de tambour

quand une miss s'apprète à écrire la corection,

j'accapre parfois l'attention des élèves heureux du spectacle.

HUMOUR, MIME sont efficaces

pour capter l'attention des élèves qui me suivent avec gourmandise.

Il ne faut, cependant,  pas être en dette de sommeil

Ainsi je réussis, à faire marcher d'un même pas, presque,

à l'exception d'Arnold le rétif à l'autorité, de Maximilien rétif au travail.

il faut dire que même à 32 j'ai l'impression

d'avoir des élèves plutôt faciles cette année 

Image:Goofy-smiley.jpg

à   2 5

 

 

 

Posté par Melodie7 à 17:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


29 novembre 2017

Nino

En classe, Nino est un bavard à la recherche de solidarités masculines.

C'est aussi un promeneur qui est capable, par amitié, de ramper sous les tables.

afin de restituer un stylo à son propriétaire.

Nino est parfois un cow-boy solitaire qui hurle sa colère dans un recoin de l'école

quand " les autres l'énervent".Résultat de recherche d'images pour "enfant énervé"

Nino a la main leste car son père

lui a dit de "ne pas se laisser faire."

Mais Nino est surtout un grand blessé

qui a perdu sa maman

et la cicatrice est encore fraîche.

Ce vendredi matin, de retour de récréation,

Nino se plaint de trois camarades qui se seraient moqués de lui.

Résultat de recherche d'images pour "enfants brigands"

 Les trois brigands

se tortillent devant la maitresse,

cherchant vainement

à dissimuler des sourires

qui sonnent comme un aveu

 et l'un d'eux laisse échapper un

" il est mauvais joueur ".

Pas facile d'épingler

le responsable des démélés.

En regardant les trois affreux,

malgré l'oeil noir de la maîtresse

qui avance ses pions:

" Dites donc, le but serait pas d'énerver ce mauvais joueur ?" et

renvoie les coquins à leur place, espérant que les maths fassent retomber le soufflé.

Dans l'après-midi, Nino gratifie Elya,

une girafe de la classe,d'un énorme gros mot.

Bein oui! D'après Nino, très énervée, Elya se serait moquée de lui.

Tiens voilà que revient le spectre du matin devant les yeux horrifiés d'Elya.

Dis donc Nino, je ne peux pas empêcher les brigands de chatouiller

tes points faibles. Par contre, je ne suis pas certaine des moqueries d'Elya et

je me demande même si c'est pas un peu toi qui imagine ces attaques

des camarades. Nino opine du chef, alors la maitresse avance un deuxième pion :

"Je me demande si en entrant ce matin, tu n'as pas mis ton armure,je me demande

si tu n'as traversé la classe ce matin comme si elle était remplie d'ennemis.

Soudain Nino se ramollit et les larmes balaye la colère. Ce sont des larmes énormes

comme si les digues intérieures avaient lâché pour un grand garçon de dix ans qui,

à cet instant, redevient un tout petit enfant.

Les grandes colères dissimulent parfois d'immenses chagrins.

Ce vendredi 24 novembre fut effectivement le black friday de Nino !

Résultat de recherche d'images pour "enfant énervé"

 

Posté par Melodie7 à 08:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 novembre 2017

Christina

 

Une année nouvelle qui court.

Une année toute belle

avec des élèves tous neufs.

Et la maitresse qui déroule le même fil

mais avec, chaque année, d'une teinte différente. 

Cette année, comme tous les ans,

les élèves noircissent leur cahier d'écrivain.

mais  c'est  une matière difficile à partager avec la classe.

Et puis, un matin, Cristina commence la lecture d'un récit . 

La cohérence est claire , la progression thématique est nette,

le vocabulaire est étonnant, le charme opère .

Cristina est une enfant du voyage, une élève étonnante.

La passion de Christina pour les textes suffira-t-elle

pour soutenir le désir d'écrire de ses camarades?

La maitresse sait que son émerveillement convaincra quelques enfants

que leurs rêves sont des trésors précieux,

que l'on peut mettre des mots dessus,

que ces trésors se partagent pour l'enrichissement de soi et de tous.

Posté par Melodie7 à 08:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

07 mai 2017

Quentin

Quentin est un enfant charmant : Image associée

tous les projets l'étonnent,  

l'intéressent, le passionnent.

Il a troqué le vulgaire cahier d'ecrivain

contre un magnifique cahier

à épaisse couverture

et marque-page intégré,

offert par sa maman.

Lors de l'exposition artistique,

il est dans les premiers à insuffler

une énergie passionnée. 

Il aime les projets de la maîtresse,

en apporte de nouveaux en classe  

et attire autour de lui

deux poignées d'enfants,

intégrant indifféremment les uns et les autres

avec la douceur du gentil leader.

Il déploie toute son intelligence et sa réflexion , soulevant

les obstacles, fédérant  les énergies des uns et des autres.

Aujourd'hui Quentin souhaite tourner un film.

Devant la complexité de la mise en oeuvre,

je propose à l'équipe enrôlée de consacrer quelques heures d'APC

à ce nouveau projet car je pense bien y trouver des notions de français

et même de maths à travailler pour justifier un cadre institutionnel

pour une véritable situation de recherche.

    J'aime cet enfant passionné et bienveillant

      qui attise les braises que j'amène en classe.

 

 

 

Posté par Melodie7 à 22:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 février 2017

Benjamin

http://www.mysticlolly.fr/

 

Avec les élèves, il faut tout tenter;

rien n'est perdu tant que

le sac à subterfuges n'est pas épuisé :

malgré un rendez-vous parents,

malgré les conseils

puis les mises en garde de la maîtresse,

Benjamin n'a pas mis le pied à l'étrier.

La maîtresse persiste et

signe, tentant de maintenir

le niveau d'exigence

malgré les écueils

qui jonchent son chemin d'écolier.

Benjamin finit par démotiver la maîtresse qui a d'autres chats à fouetter!

Au final, un cahier étonnant devient détonnant.

Benjamin a livré une écriture admirable pour un exercice d'anglais parfait.

La maîtresse s'étonne , s'extasie, prend la classe à témoin,

soulève un flots d'éloges venant des camarades ,

quitte à se mettre à dos une partie envieuse de la classe.

Benjamin relève la tête, bombe le torse et,

sourire aux lèvres, rêve de mener le peloton.

La rigueur et la fierté ont tenu une quinzaine de jours.

Les ambitions ont fondu comme peau de chagrin.

Mais l'événement fait jurisprudence.

 

Posté par Melodie7 à 11:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]


16 janvier 2017

échaufourrée

Maugaux, CM2, a attrapé fermement Alya, CE2; Afficher l'image d'origine

elle l'a maintenue

en lui jetant un regard noir.

Maintenant Alya pleure et

son enseignante vient cueillir Margaux

dans sa classe, la mienne,

pour une petite explication !

Lorsque Margaux réintègre la classe,

j'exige de connaître le fin mot de l'histoire :

" la maîtresse m'a demandé pourquoi j'avais bousculé Alya.

- ah oui ? Et pourquoi l'as-tu bousculée ?

- Parce qu'elle a dit que j'étais une S...

- Et, Alya, elle a dit à sa maîtresse que c'était vrai ?

- Oui. Même qu'elle tapait avec son poing dans sa main

parce qu'elle voulait me taper

et elle me regardait méchamment.

- Et pourquoi elle était fâchée après toi, Alya qui est en CE2 ?

- C'est parce qu'elle est amoureuse de Ben mais pas lui;

lui, il est amoureux de moi...."

Je tombe de nues en découvrant que des scènes

dignes des plus grandes tragédies se déroulent

dans le grand théâtre de la classe!

Le charmant Quentin qui se passionne pour tous les projets de la classe,

et notamment le projet d'écriture ,le Quentin craquant qui écrit et

illustre passionnément ses premiers contes dans son carnet secret à lui,

notre Quentin écarquille ses grands yeux étonnés avec un :

" c'est fou, moi je croyais que ces choses n'arrivaient que dans les livres,

mais pas là dans la vraie vie, c'est incroyable, en plus avec des enfants !  "

 

George Condo « Large female portrait / Grand portait de femme », 2015. Huile sur toile (198,1 x 188 cm. Sourcing image : FIAC, Paris 2015 (© photographie F.Buffard 23 10 15)

 

 George Condo 2015. Sourcing image : FIAC, Paris 2015

(© photographie François Buffard 23 10 15)

Posté par Melodie7 à 22:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

09 décembre 2016

COUP DE FIL

A la recherche d'un téléphone comme accesssoire,

voilà ce qui sort dans ma malle à trésors

 

Afficher l'image d'origine

sous les regards médusés de mes élèves.

KESAKO ?

point d'interrogation,vecteur

Je m'improvise démonstratrice en téléphonie.

La question qui soulève une vague d'interrogations:

AVec ce téléphone,

Comment on fait un selfie ? "

 

Posté par Melodie7 à 21:41 - Commentaires [3] - Permalien [#]

08 décembre 2016

Alice

J'adore Alice, cette élève lunaire

qui papillonne derrière milles affaires passionnantes,Afficher l'image d'origine

entrant en classe avec tout son fratras

de découpage et d'amusements divers.

Mais Alice s'endort en grammaire

et mathématiques car le scolaire

n'est pas son affaire.

Cependant , lorsqu'il s'agit du théâtre,

Alice s'emballe.

Elle déploie une audace exceptionnelle,

sait où est sa place,

tient son rôle à la perfection.

Elle a son texte en tête,

une réprimande sous le coude

pour les quelques indisciplinés 

et un sourire pour la maîtresse.

 

Le rire d'Alice me touche. Sa force insoupçonnée m'émeut.

 

 

Posté par Melodie7 à 22:12 - Commentaires [1] - Permalien [#]

un boulot de ...

'

 2015 2016 fut une année pleine de projet.

De chouettes petits élèves partis au collèges avec des étoiles pleins les yeux.

2015 2016 fut aussi l'année où j'ai pris conscience que,

par certains points de vues, je faisais

un boulot de

Résultat de recherche d'images pour "merde"

 

 

 

 

En 2015 2016,

je fus contrainte de prendre les armes:

j'ai revêtu ma cotte de maille, affûté mes lames

et serré les dents.

Mais jamais, au grand jamais, malgré les quelques familles déchaînées,

malgré des regards torves, les mots entendus,

malgré les silences et les malentendus,

jamais au grand jamais j'ai versé une larme.

J'avais cru que 2015-2016 serait la pire année,

et pourtant 2016-2017

a un démarrage atypique qui pique.

Sans le sourire réconfortant de mes élèves,

sans mes miracles quotidiens,

sans le regard confiant de nombreux parents

je dirais bien que nous faisons,

parfois,

un boulot

de

Résultat de recherche d'images pour "merde"

 

 

 

 

 

Posté par Melodie7 à 21:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 juin 2016

Encore un blog ! ICI

Posté par Melodie7 à 22:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mai 2016

Les monstresses

Ma gestion plutôt souple devient problématique en fin d'année:

Mai et juin sonnent le réveil des monstres ou des monstresses:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

c'est le moment idéal pour une , deux , trois

ou, comme cette année, quatre élèves qui vivent

la classe comme une scène.

Une fois les bulletins distribués,

les passages annoncés.

Juliette s'énerve, traverse la classe

en grandes enjambées, soupire au nez de l'adulte.

Les trois autres élèves ont déjà eu un petit entretien,

la sanction puis la rencontre avec les parents.

Après amorcé une discussion avec Juliette

(quelles larmes se cachent derrière une si grande colère mise exergue?),

donné quelques punitions,

la maîtresse lui demande d'aller se calmer ds le bureau du directeur.

elle n'a pu rencontrer les parents qu'une seule fois dans l'année,

et elle était la seule a voir un problème:

"Juliette écoute bien sa grande sœur, Juliette accompagne les deux plus jeunes à l'école,

Juliette a la fibre artistique, Juliette a beaucoup progressé par rapport à l'an dernier"

alors que la maîtresse, elle, constate que les cahiers se perdent à la maison,

les devoirs non faits , les évaluations jamais signées.

alors, deux mois avant les vacances, la maîtresses aimerait bien un peu de sérénité et

au lieu de cette gamine qui hurle pour règler des comptes.

(certainement pas avec son enseignante qui l'a laissée

prendre de beaux rôles et s'épanouir sur scène !)

" Va te calmer dans le bureau du directeur!

" Ah ba non ! vocifère l'insolente.

la maîtresse sent la moutarde lui monter au nez.

Elle sent aussi le regard des élèves et le rapport de force qui se joue.

" DONNE-MOI TON CAHIER DE CORRESPONDANCE!"

Et là, la monstresse se ramollit et tente un dernier "oh non maîtresse!" puis sanglote

La maîtresse s'étonne : "Mais Juliette,

pourquoi pleures-tu puisque tu as perdu ton cahier de correspondance il y a plus d'un mois!!!!"

Il y a des absurdités incroyables !

 

 

 

 

Posté par Melodie7 à 22:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]