16 mars 2012

la violence

La maitresse a reçu des documents de l'éditeur de "Max et Lili"

sur le thème de la violence.

Les élèves lisent le document et font des yeux ronds

pour la violence autre que sous les coups.

C'est une grande découverte pour eux que de parler de violence

pour les moqueries et le rejet.

La définition conservée est que la violence c'est ce qui fait mal.

Certain évoquent ce sentiment d'avoir été rejetés antérieurement.

OH  PAS DANS SA CLASSE! La maîtresse y met un point d'honneur!

Marc prend la parole :

-Oui moi parfois je suis mis à l'écart

-Pour quelle raison? demande la maîtrresse.

-parceque je suis trop beau!

ça y est les élèves rient encore!

Et puis sur les réactions face à la violence on entend:

- Les garçons qui pleurent c'est des mauviettes.

-Non des tapettes.

-Bein moi mon père je l'ai vu les larmes aux yeux quand il s'était fait mal à la jambe, ajoute Karl

-Ma grand-mère elle a pleuré quand elle a perdu sa canne, dit Benjamin

Je conserverai l'intervention de Joris sur le rejet des enfants différents:

"Et si j'étais à sa place?".

Je la garde pour moi et les autres : "pose-toi la question :

Et si  TU étais à sa place est-ce que tu aimerais qu'on te traite ainsi?

Elle cotoie dans le cahier d'éducation civique :

"Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse."

 

Posté par Melodie7 à 21:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]