01 avril 2012

la fille de la maîtresse

La fille de la maîtresse a des soucis dans sa classe de 6ème :

Elle, si fière de sa fille , comprend que les autres la blessent.

Sa collègue lui a dit  qu'il y avait des dominants et des dominés.

Les enseignants sont à l'écoute, les pratiques de médiation sont une belle initiative.

La psy de la fille de la maîtresse a confiance. La mère aussi alors.

Mais la maîtresse n'a  put s'empêcher de sortir sa science devant la prof principale:

Elle sait la maîtresse que quand on est plus directif et qu'on fait appel au bon coeur des enfants

-et pourquoi cela ne marcherait pas avec de jeunes ados- on obtient aussi de jolies choses.

La maîtresse le sait car dans sa classe il n y a pas d'enfant rejeté, exclu, maltraité.

Elle y veille. Et les élèves sont réceptifs aux attentes des enseignants.

Elle n'accepte pas "l'année dernière, il ne faisait que des bêtises" ou "il est méchant".

Pas de jugement à l'emporte-pièce

Non, on a tous une place dans cette classe.

Même, loïs, le poisson combattant!

 

Clara , par exemple, n'avait jamais eu beaucoup d'amis

, généralement rejetée, confirmation de la maman.

Aujourd'hui Clara papotte , rit au fond de la classe avec sa voisine.

ça fait sourire la maîtresse qui tolère ce petit chahut entre deux exercices.

Faut dire que cela fut ardu car il y a peu de filles dans cette classe

donc peu combinaisons possibles .

Cela même souleva la difficulté d'Irina à partager ses copines.

L'an dernier, l'intégration de Dany  - nouvel élève depuis un an, ayant eu peu d'amis lors de son cm1

garçon efféminé, timide-   fut plus aisée.

Mais la maîtresse fut intransigeante: pas de moqueries, pas de quolibets, pas de mise à l'écart.

Dany est devenu en Cm2 un joueur de foot très attendu à l'heure de récréation.

Dany et Clara ressemblent fort à l'enfant que fut la maîtresse,

Dany et Clara sont sa revanche sur la vie,

elle leur donne ce qui lui a manqué,

La maîtresse aide l'enfant qui l'habite.

Voilà elle aurait voulu qu'ils soient plus dur avec ce vilain qui traita sa fille de monstre et de cataclysme.

Elle voudrait avoir face à elles les vilaines qui la font pleurer.

Mais est-ce un hasard si sa fille présente ces difficultés ?

 

L'année dernière la réponse du père à sa fille

face à l'immobilisme de l'enseignante: on te frappe, tu frappes.

La maîtresse est intervenue tardivement vu qu'elle travaile dans l'école de sa fille.

En conseil des maîtres elle a évoqué les propos du papa.

Cela a choqué et a permis un débat.

La conclusion était de signaler les élèves durs au RASED.

Bein c'est vrai en fait! Les collègues du RASED ne prennent pas en charge que des difficultés d'apprentissage.

A bon enttendeur salut! La maîtresse a signalé son poisson combattant et

il fut pris en charge par la psychologue scolaire.

QUE FERA L'ECOLE QUAND LE  RASED AURA DISPARU?

 

 

Posté par Melodie7 à 22:53 - Commentaires [3] - Permalien [#]