20 mai 2012

Kriss

 

 

LES  FRASQUES 

 

Kriss est un élèves très actif en classe :

bavardage, pliages, disputes.

Cela agace la maîtresse .

Il y a 3 semaines

Kriss et Louis, le poisson combattant,  ont fait des leurs,

la dame de la cantine est même intervenue :

Kris et Louis ont insulté

les mamans de plusieurs élèves

à l'heure du repas.

De retour dans la classe il règne

un parfum de scandale.

La maîtresse sollicite l'empathie des affreux jojos

à l'égard de leurs victimes  et demande à Kriss:

   

" Tu aimerais , toi, qu'un élève insulte ta maman?

   Tu ne serai  pas triste?

-  Je m'en fiche, moi je ne l'aime pas ma mère

- Ce n'est pas possible, tous les petits garçons aiment leur maman!

- Bein c'est pas vrai, ma mère je la déteste!"

 

La maîtresse remballe sa sensiblerie car

les enfants de la classe sont offusqués.

Cependant elle ne prend pas pour argent comptant

ce qui a été dit. Elle sait que certains mots sont invisibles.

       Elle en a parlé avec une collègue qui s'est offusquée

      de  tels propos sortis de la bouche d'un enfant.

       Elle a pris conscience de sa différence.

       Ça a été pendant longtemps un aspect douloureux pour elle.

       ça l'est un peu moins car il y a du différent et du commun.

   

Elle en reparle avec Kriss quelques jours plus tard

en allant à la salle de sport,

puis la semaine suivante en accompagnant les élèves à la cantine.

Elle apprend qu'il y a un beau-père

qui  s'occupe beaucoup du petit frère.

Peu de lui.

Ce petit frère qui accapare la maman.

    

La semaine dernière la maîtresse rencontre

kriss et sa maman dans l'école.

Ils partent en vacances et Kriss manquera deux jours d'école.

La maîtresse parle des devoirs et

propose à la maman de travailler avec son fils

ce qui sera aborder pendant son absence .

Elle lui dit qu'elle a l'impression que Kriss a besoin

de passer un peu de temps avec elle, rien qu'avec elle et

elle entend Kriss marmoner : " YES! "

Elle précise que cela pourrait peut être l'aider

à se concentrer en classe.

La maman admet être moins disponible avec le petit.

Dans la conversation, elle parle d'un sport

que son fils aimerai pratiquer et

qu'elle trouve dangereux.

Kriss rétorque :

 "Comme ça tu me soignera".

 

La maîtresse pense qu'elle est peut_être sur la bonne piste.

 

Posté par Melodie7 à 13:13 - Commentaires [2] - Permalien [#]