27 octobre 2012

la couleur

La maîtresse a travaillé en Z.E.P.

Parfois dans la souffrance. D'autres fois avec bonheur.

Beaucoup d'enfants issus de familles pauvres,

beaucoup de familles originaires d'Afrique.

Beaucoup d'enfants à la peau marron.

Elle ne dit plus  noire

car cette couleur , dans notre société , est connotée négativement

elle ne veut plus perpétuer ce malentendu.

Une collègue exaspérée,

c'est parfois terriblement difficile dans certaines classes,

lui avait parlé de la grande ignorance des élèves de ZEP.

La maîtresse, elle, s'en réjouissait car

tout était nouveau ,

pour eux, à 7 ans, curieux et avides.

Quel bonheur lorsque que l'un d'eux

lui avait dit avoir vu, 

dans le dernier épisode,

Bob l'éponge dans la chambre 

de Vincent Van Gogh,

travaillé en classe.

Il avait perçu le clin d'oeil culturel,

le monde devenait loquace.

Désormais, dans sa ville de province

digne de Chabrol,

la maîtresse a, dans sa classe, deux élèves à la peau marron :

Marysa et Lia. Assises l'une à côté de l'autre .

La semaine passée,  Marysa avait écrit un texte

exposant le rejet dont elle se sentait victime, elle et sa copine Lia.

Elle finissait pas une question:

"Est-ce que c'est à cause de notre couleur de peau?"

La maîtresse avait retourné cette question aux élèves.

Lia avait, de toute évidence , un mauvais caractère

ce que soulignaient ses camarades.

Lia est un enfant hérisson.

Mais elle veut plaire à la maîtresse 

avec phlétore de dessins et de mots gentils.

Aussi elle reste sensible à ce qu'elle va dire à son élève.

Les élèves n'avaient rien à reprocher à Marysa

La maîtresse dit qu'elles devaient faire connaissance

avec les autres et , pour cela, changer de place.

La maîtresse sentait les résistances des filles .

Elle accompagna avec douceur et fermeté les déplacements,

questionnant les uns et les autres

afin de trouver des tables accueillantes,

pour la dernière semaine d'école.

 

Posté par Melodie7 à 18:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]