09 novembre 2012

le fils de la maîtresse

Le fils de la maîtresse est un camarade de Ludovic et leur enseignante était absente.

Aussi, ce jour-là, se trouvait-il dans la classe. Avec Ludovic. Pour deux jours.

Le fils de la maîtresse faisait du bruit dans la classe de sa maman

qu'il s'entêtait à appeler "maman ".

Dans la désobéissance passive, habitude domestique,

il faisait du bruit, perdait sa feuille de mathématiques, l’interrompait.

La maîtresse se résignait à l'envoyer ailleurs le jour suivant.  

Témoin de ce qui se passait pour son camarade-poète Ludovic,

http://journaldeclasse1.canalblog.com/archives/2012/10/04/25230463.html

il supplia sa mère pour rester dans la classe et promit d'écrire un texte, lui aussi.

Le deuxième jour dans la classe de sa maman-maîtresse qu'il appela alors "maîtresse"

il écrivit ce fameux texte.Fichier:Etienne-Jules Ramey Thésée et le Minotaure Tuileries Paris.jpg

Celui qui a tant de mal à employer le stylo pour encrer ses pensées,

Celui qui verse de véritables larmes sur son cahier du soir,

celui-ci composa une histoire haletante pleine de péripéties , 

une histoire inspirée d'un film et mêlée de mythologie étudiée avec son enseignante.

Le fils de la maîtresse en s'installant dans la classe de sa maman

bénéficia de ce qu'il ne verra peut-être jamais puisqu'il ne sera jamais son élève.

enfant-triste-pleursElle, elle sait que son fils a été un peu ébranlé

par l'institution, par le poids des devoirs,

par l'enseignement de masse.

Ce deuxième jour, en écrivant une histoire

le fils de la maîtresse donna

à sa maman matière à travailler:

les accords dans le groupe nominal et sujet/verbe,  les homophones (ses/ces/c'est- a/à),

l’imparfait et quelques mots invariables.

La maîtresse joua cartes sur table :

"Tu sais la grammaire et la conjugaison ça ne sert pas à faire des exercices en classe.

- Ah bon! s'exclama le loulou. A quoi ça sert alors?

- bein, à écrire. A écrire à son amoureuse, à ses parents quand on part en vacance,

à écrire à un patron pour trouver du travail. 

Les exercices servent à s'exercer. S'exercer à bien écrire."

Il demanda:

" Tu préfères mon histoire ou celle de Ludovic?"

- Celle de Ludovic est pas mal, vraiment très bien.

Ton histoire aussi est vraiment chouette avec des péripéties, des retournements de situations.

- C'est quoi des péripéties?

- Toutes les deux sont chouettes.

Mais tu es mon fils alors ma préférée c'est la tienne."

Excès de tendresse pour un amour de loulou, parfois excédant par excès de paresse

mais qui a tant besoin d'être comblé.

Posté par Melodie7 à 17:09 - Commentaires [4] - Permalien [#]