09 décembre 2012

Clémentine (suite)

 Clémentine  est revenue à la charge:

Son secret n'a pas été pas bien gardé par la maîtresse.

Clémentine a peur de dire la vérité à sa mère,

peur de la voir pleurer .

Elle a peur, aussi, de dire non et de déplaire.

Et la fillette a encore parlé 

de son envie de se suicider.

Premiers pas dans la dizaine,

premiers pas dans la souffrance.

L'approche du rendez-vous avec ses parents l'effraie.

Alors elle a parlé avec sa maman, par petites touches,

de quelques difficultés révélées à la maîtresse.

Mais elle n'a pas dit quel poids l'accable.

La maîtresse assure que lors de la renconte elle restera allusive.

La vérité viendra de la fillette. Ou ne viendra pas.

Mais la nécessité de trouver un professionnel

pour aider Clémentine sera mentionnée.

Et puis Clémentine a dit oui à une des hypothèses de la maîtresse :

- Clémentine en fait tu ne veux pas mourir vraiment,

tu veux faire disparaître quelque chose

que tu n'aimes pas en toi ?

" Oui " a dit clémentine

-  Et qu'est-ce que tu voudrais faire disparaître en toi?

Qu'est-ce que tu voudrais tuer??

- Tout ce que j'ai fait de mal, rétorque la demoiselle.

Parce que je suis trop méchante

 Clémentine, tu n'as pas bien regardé ta maîtresse ;

as-tu vu son sourire poindre?

As-tu vu son doux regard rassuré ?

Oui elle a connu la maîtresse cette idée de la mort,

ELLE SE SOUVIENT ,

Après avoir fait le tour de son chagrin,

cette femme qui se cache sous l'uniforme de maîtresse

 connaît, maintenant, le secret de ses anciens désir de mourir à elle.

Cela lui a donné une connaissance sur le désir de mourir des autres.

la maîtresse a souri car le monde fait sens .

Oui, tout prend naissance dans ce sentiment de culpabilté,

ce poids des sentiments négatifs qui blessent l'image de soi.

Chère Clémentine, tu viendras lundi  en aide personnalisée avec tes copines.

on parlera de grammaire et de chagrin avec des mots et non des larmes.

Car il faut aussi parfois se secouer pour sécher l'eau du coeur.

Posté par Melodie7 à 09:54 - Commentaires [3] - Permalien [#]