14 avril 2013

les larmes de Jonathan

Jonathan a semblé bouleversé lorsque la maîtresse l'a changé de place.

Oui Jonathan est un bavard et cela insupporte la maîtresse au quotidien.

Jonathan a pris un air chiffoné, la maîtresse le sent au bord des larmes.

Son imagination lui joue-t-elle des tours ?

Elle le questionne en allant à la cantine puis au retour de classe.

Non pas de soucis en classe. Pas de soucis à la maison.

La maîtresse n'insistera plus. Il est des mystères insondables

qui dispaissent le jour suivant.

Et puis à la récréation de l'après-midi, Jonathan,

s'approche du bureau et fini par lâcher :

"c'est une histoire de fille!"

Jonathan se met à pleurer :

"J'ai peur qu'elle ne veuille pas de moi.

Comme l'an passé avec celle que j'aimais".

La maîtresse sent la gravité du propos.

L'amour est affaire des plus sérieuses.

Elle se souvient de ses chagrins.

Elle craint  ceux, tout proches, de ses enfants.

" L'amour c'est un risque. Si tu ne veux pas souffrir, Jonathan , tu te fais prêtre!"

Le sourire de Jonathan refleurit!

" Bein oui , aimer c'est prendre un risque.

La peur c'est aussi quelque chose qui protège:

quand tu croises un affreux molosse, tu as peur et tu cours.

Après, la peur de l'amour ça dure toute la vie.

Mais bon si tu pleures avant de savoir si elle t'aime!!!

Et puis voilà, le jour où tu as un chagrin d'amour,

là tu as de vraies larmes mais après tu retournes aux choses de la vie.

et puis un jour tu aimes à nouveau..."

Non , la maîtresse n'a pas demandé le nom de la dulcinée

comme l'avaient suggéré ses deux collègues.

C'est sa vie secrète.

Et puis elle voit leurs galops dans la cour,

les silences rieurs dans la classe, les fous-rires des filles.

Dès février c'est le printemps dans le coeur des grands de l'école.

Posté par Melodie7 à 09:24 - Commentaires [3] - Permalien [#]