25 avril 2013

Les mecs


 

La maîtresse, le temps d'une réflexion de mercredi , était remontée contre ses garçons:

Les filles sont  travailleuses : Janelle parle de ses difficultés en compréhension de texte,

Cyrielle explique ses soucis dans le travail par ses nombreux déménagements puis

la miss s'étonne de son excellente évaluation en conjugaison.

Laure évoque intempestivement ses craintes en math.

Et les garçons ?

On trouve parmis eux  les élèves qui cherchent des potes pendant les exercices de français,

font parfois rouler des billes dans la classe pendant les maths, ricanent, papotent.

La maîtresse en a collé quelques-uns entre une fille et la vitre, entre une fille et le radiateur.

Et chez les collègues? C'est la même chanson!

Et les garçons cherchent-ils des réponses à leurs difficultés scolaires?

La maîtresse souhaitait leur mettre la puce à l'oreille,

fomenter une révolte contre les statistiques .

Elle partage avec eux son questionnement.

Elouan intervient : "Maîtresse, je t'avais dit que mes parents avaient divorcé!

-  Oui mais y as-tu réfléchis? Est-ce que tu t'es demandé en quoi cela t'empêchait de travailler?

Je t'avais expliqué qu'on pouvait toujours inventer des choses impossibles,

démarrer un texte et écrire une histoire avec des parents qui se rabibochent ,

tout cela pour rêver et progresser en français. Tu te souviens de notre conversation? L'as-tu fait?

Quelles questions t'es-tu posées?

 

 Un midi,  sur sa radio fétiche

 où officie celle qu'elle écoute en podcast

                           La maîtresse y entend que les garçons comblent le décalage de maturité avec les filles

vers  21 ans.

Horrifiée, elle arrive en classe pour partager cette terrible nouvelle!

Jonathan n'en prend pas ombrage:

" Bein comme ça, ça nous laisse jusqu'à 21 ans pour jouer!"

 

 

Posté par Melodie7 à 21:16 - Commentaires [6] - Permalien [#]