07 mai 2013

RDV avec le papa de Marysa

La maîtresse attend le papa de Marysa.

( Elle ne verra certainement pas la maman

qui passe le plus clair de son temps à dormir,

ne sort plus de chez elle .)

Un papa qu'on ne voit jamais, selon une collègue ,

un papa qui se tient à distance de l'école.

Un papa qui, selon un collègue, s'était montré puéril,

il y a 4 ans, vis-à-vis  de son fils.

Un papa que la maîtresse voit partir à 16h30 penché vers ses enfants,

à leur écoute, attentif.

Elle aime ce papa attentionné,

qui a le vocabulaire et l'accent de ceux qui ont opté pour l'école buissonière.

La maîtresse explique le dessin et les mots autour. Elle se veut ferme

pour rappeler la loi,  les recours éventuels de l'institution scolaire, le cadre de la classe.

Elle entend la difficulté du papa à mettre des limites à ses enfants.

Des limites à son fils . Des limites à Maryssa. Ce qu'approuve sa fille à mots couverts.

" Alors tu veux que je sois un méchant papa ?"

Réexpliquer l'importance de dire NON pour avoir la liberté de dire OUI.

Désapprouver et le signaler, interdire la violence du frère sur la soeur,

exiger le rangement de la chambre,  la constance dans les devoirs etc :

structurer les enfants  pour permettre à Marysa de se consacrer aux apprentissages

au lieu de perdre du temps à questionner le cadre de la classe,

remettre en jeu les limites des deux enfants

qui ne sont pas claires pour plus de sécurité intérieure.

La maîtresse trouve ce papa perspicace, alors,

parfois, elle se tait  ( elle est en train d'apprendre à se taire ) 

pour laisser le père parler à sa fille:

" Quand tu pleures ainsi, c'est aussi un peu pour te faire remarquer,

c'est comme celui qui crie dans la classe. Toi tu ne cries pas mais tu pleures."

 

 

 

Posté par Melodie7 à 15:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]