La maîtresse est sortie de sa classe.

elle a pris un risque, elle qui n'est pas aventurière pour deux sous;

elle qui fait du théâtre en classe depuis quelques années,

du théâtre dont les seuls spectateurs étaient les camarades des autres classes.

le théâtre qui permet de travailler sur les émotions (vocabulaire du cœur,

répertoire de la communication non violente),

le théâtre qui s'avère être le lieu de toutes les audaces pour  les introvertis,

les théâtre qui laissent émerger, hors du français et des math, des stars de classe,

le théâtre qui demande la lecture de texte, qui exige des relectures de vérification.

La maîtresse a fait un spectacle de fin d'année

dans une petite salle communale.

Une semaine de répétition, une semaine empiètant sur les évaluations.

La maman d'Alban a dit que cela se voyait : 

les élèves avaient pris beaucoup de plaisir.

C'est vrai que les pièces sont drôles, 

les rires des parents lui ont rappelé

les raisons du choix des pièces,

et elle leur a laissé de la liberté

hors des chemins balisés des textes,

une liberté qu'ils ont prise

avec bonheur et enthousiasme.

Elle-même a beaucoup ri pendant les répétitions.

La soirée a alterné 1 heure de scénettes tirées des classiques

du théâtre jeunesse et des scénette de leur crû avec des révélations :

Cyrielle en difficulté s'est distinguée peu à peu par ses prouesses

d'actrice, une complicté nouvelle avec une Charlotte inventive et drôle .

Janelle prend conscience qu'en osant et en s'entraînant,comme en math,

elle peut progresser. Elouan, refusant d'apparaître sur scène,

sa maman a négocié avec la maîtresse pour une autre fonction :

régisieur? OK mais le rôle a été assumé une fois sur deux.

"Oui c'est dur" a avoué la maman. Dommage de partager

la perception de la maîtresse enfin d'année.

Elles auraient gagné à travailler ensemble.

Le lundi la maîtresse a demandé aux élèves ce que les parents

avaient pensédu spectacle et parmis les avis enjoués,

Elouan commence ainsi : " ma mère n'a pas aimé du tout!"

La maîtresses stoppe immédiatement l'impertinent:

" Moi, quand j'ai des commentaires négatifs à faire

aux élèves ou aux parents, je commence toujours

par un commentaire positif, je parle de ce qui est bien.

Ensuite seulement je parle de ce qui ne va pas : Alors je te redonne

la parole mais j'exige que la même chose de toi! Merci Elouan!"

           

        Le théâtre fait palpiter une classe.

Sûre, l'an prochain la maîtresse sera une récidiviste!