06 juillet 2013

Avant-dernier jour

L'avant-dernier jour d'école, le jeudi qui touche du doigt les douces vacances.

Ce matin là Marysa arrive en classe avec une triste nouvelle :

son arrière-grand-mère, la maman de son papa, est morte.

La maîtresse comprend cette tristesse.

Elle lui parle un peu et lui rappelle les outils qu'elle lui a donnés.

La maîtresse avait sollicité, à 3 reprises mais en vain, la psychologue scolaire  à propos de Maryssa.

Seulement, à 16h05, ce jeudi là, la maîtresse se tourne vers le renfoncement de la classe

qui fait office de bibliothèque. Et que voit-elle cet avant-dernier jour de classe?

Marysa avait accroché une corde à sauter

à une des poutres situées à 1m70 du sol!

La petite a avoué : "Je voulais me pendre ".

Le dernier jour de classe

la maîtresse doit compléter

le dossier pour signaler

un enfant en danger,

paperasse déposée

en mains propres

à l'inspection de circonscription.

A la rentrée

elle suivra le sillage du dossier

jusqu'au collège

pour en informer qui de droit .

La maîtresse n'invente rien. Elle a certes développé une oreille à écouter l'autre,

elle entend certains mots invisibles mais elle ne fabule pas.

Elle ne projette pas sur ses élèves.

La maîtresse constate que les filles portent toutes des soutiens-gorges en C.M.2.,

certaines ont eu leurs règles cette année.

Maryssa la frêle et la jolie Julie se sont retrouvées, dans l'année, à l'hôpital pour suspicion d'apendicite

et en sont ressorties finalement avec un diagnostic de puberté annoncée

Les filles d'aujourd'hui sont physiologiquement plus précoces que leur mère.

Et les garçons? Elle en a observé quelques-uns de la classe de sa propre fille :

Nombres de garçons muent en 5ème.

    

Il va falloir que l'institution s'adapte,

il va falloir admettre avec les grands de l'école peuvent développer des problématiques d'adolescents.

Il va falloir donner des billes aux enseignants.

 

Posté par Melodie7 à 23:18 - Commentaires [4] - Permalien [#]