31 août 2013

EN JUIN, Janelle et son papa

Janelle a souvent parlé de son papa,

un papa distant qui la réprimande beaucoup.

La maman avait rapporté les propos de la psychologue:

Le père désapprouve toutes les fois

où Janelle ouvre le frigo, se fâche.

Alors Janelle mange beaucoup

pour attirer l'attention,

même négative, du père.

Certe il n'y a pas d'école

pour apprendre à être un papa!

Mais au spectacle, la maîtresse a bien vu

le regard de ce fameux papa,

elle a entendu les mots prononcés.

Elle partage avec Janelle :

" J'ai vu et c'est sûr que ton papa t'aime.

Le problème c'est  qu'il ne doit pas savoir le dire ,

il ne sait pas  montrer à sa fille qu'il l'aime."

En écrivant cela aujourd'hui la maîtresse se demande

si elle parle du papa de Janelle ou de son père à elle.

Elle a eu, elle aussi, un papa distant.

Parfois la maîtresse ne s'adresse pas seulement à ses élèves.

À travers eux, elle donne des mots à la petite fille qu'elle a été,

cette petite fille qui cherchait comme Janelle des preuves d'amour

dans la distance et l'indifférence affichée.

 

Posté par Melodie7 à 09:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Cyrielle

Cyrielle ira peut être dans un autre collège :Enfant cute Banque d'images - 7359334

elle va vivre chez son papa.

Nouvelle dans l'école,

Cyrielle a déménagé 3 fois en 3 ans.

Cyrielle pleurait parfois en classe, se plaignait beaucoup.

Car elle avait des soucis à la maison.

Car elle avait mal au ventre.

Car elle avait mal à la tête.

Car les copines boudaient.

Car elle avait mal à la jambe ou au bras.

Car elle appréhendait le sport. 

Oui, il faut laisser du temps au temps pour avoir suffisamment de recul.

Pour ne pas s'apitoyer sans cesse sur la miss. Pour se questionner.

Pour prendre conscience que, peut-être, ces plaintes sont signes d'immaturité.

Une manière d'attirer l'attention. Peut-être une somatisation pour dire l'essentiel.

En janvier, sa maman lui avait annoncé qu'elle était enceinte. En février elle partait au ski. 

En avril elle annonce à sa fille que cette grossesse était une blague.

La maîtresse a servi un vert commentaire à son élève.

Au théâtre, Cyrielle, si fragile scolairement, est devenue une vrai star, occupant l'estrade

avec aisance, trouvant des interprétations drôles et  originales.

Mais ni sa mère, ni son père n'étaient présents le soir de la représentation.

Une maman qui annonce à sa fille qu'il ne reste qu'une seule place

dans la voiture pour partir cet été en vacances et qui dit à sa fille

qu'elle a choisi d'emmener le frère mais pas Cyrielle.

Une maman malade qui a fait plusieurs séjours à l'hôpital dans l'année.

Un beau-père parfois cruel, en rivalité avec la petite quant à l'amour de la mère.

Alors quand Cyrielle annonce, souriante,son départ chez son papa, la maîtresse s'en réjouit :

" C'est une bonne idée !

Tu trouveras un peu de stabilité et ça va t'aider à grandir dans ta tête.

Ta belle-mère prendra soin de toi pendant que maman va se soigner, prendre soin d'elle."

Cyrielle complète:

" Si je pars, maman va peut-être se rendre compte qu'elle m'aime".

Oui il faut laisser du temps au temps pour avoir une vision juste des enfants.

Cyrielle emportera avec elle un regard bienveillant de maîtresse sur l'élève qu'elle est.

 

 

Posté par Melodie7 à 09:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]