Laura nous promet une histoire:

celle qu'elle fignole chaque matin dans son cahier d'écrivain.

Laura est dyslexique. Elle était promise à un redoublement.

Laura présente de grandes difficultés en français:

Les mots les plus courants ne sont pas mémorisés,

la lecture n'est pas,pour elle, une activité simple.

Depuis deux semaines,Laura écrit et personne n'a le droit de regarder.

Même pas la maîtresse. Ni l'inspecteur de passage ici.

Laura prend parfois 

son air d'animal craintif

quand la maîtresse

la questionne.

Mais Laura rit

quand elle prépare

la lecture pour les petits

de la classe voisine.

Je sens chez elle

cette force incroyabe

qu'elle déploiera

sur scène et autour

des apprentissages,

cette force née

du plaisir,du désir et de la liberté.

Dès jeudi matin, laura s'inscrit

pour lire un texte:Fausse promesse.

Vendredi, elle se jette à l'eau: alors elle nous lit un récit habité

de personnages magiques avec une quête clairement annoncée,

des épreuves, des péripéties et une fin scellée par un baiser d'amour.

Une grande maturité se dégage de ce récit : maturité intellectuelle

avec la cohérence de ce texte où on sent que Laura maîtrise ses idées.

Et cela malgré l'orthographe approximative,parfois uniquement phonétique,du récit .

Voici une belle occasion de valoriser un être en construction,

voici le matériel pour nourrir le travail sur les contes classiques,

voici de quoi travailler l'orthographe avec Laure

afin que son texte puisse être transmis à l'écrit à ses camarades :

un vrai défi personnel pour elle qui sera source d'apprentissage.