20 décembre 2015

KEVIN

Je n'ai jamais beaucoup apprécié cet enfant qui a toujours fait beaucoup d'histoires,

un enfant qui m'a toujours semblé sournois. Et puis le voilà dans ma classe

et très vite il a posé problème: Kevin ne travaille pas,

apprend aucune leçon et frappe à tour de bras.

Et ce n'est jamais lui, selon Kevin,

c'est toujours de la faute des autres.Jeune garçon en surpoids

Mais une fois les règles rappelées,

la sanction posée ,

après quelques visites

dans le bureau du directeur,

je prends toujours le temps

de comprendre ce qui s'est passé

en questionnant les protagonistes.

A chaque fois Kevin rétorque :

"il m'a traité de gros...elle a dit

que j'étais gros,

il s'est moqué de mon poids ".

Les enfants en question ne sont pas des enfants belliqueux et ce serait étrangement toujours les mêmes reproches.Depuis quelques semaines, je lance Kevin sur une autre piste: "peut-être que c'est toi qui te dis - je suis gros-  et peut-être que tu imagines que c'est la voix des autres"   Kevin a un léger surpoids mais rien d'alarmant,rien de si manifeste, rien de si visible.                                                                                                        Et puis cette semaine, il a frappé Laura . Laura ne se laisse pas faire, c'est une coquine qui a de la répartie. Mais en ce moment Laura ne va pas bien et , ce jour là, elle a beaucoup pleuré. Alors à l'heure de la sortie, je les retiens à la grille pour savoir le fin mot de l'histoire. Laura assure qu'elle n'a rien dit au sujet de son poids . Alors je me tourne vers Kevin pour lui dire sans aucune animosité quelque chose qui ressemblait à ça:                                                                                                                                                "Moi je pense que Laura ne ment pas, je pense que peut-être tu crois que tout le monde te regarde, que tout le monde parle de ton poids et se moque, tu crois cela parce que c'est toi qui pense que tu es trop gros".  Soudain  un peu de vérité brille dans ses yeus et de grosses larmes muettes roulentsur ses joues. Je suis émue pas ce rude bonhomme qui n'a jusqu'ici jamais montré de sensibilité. C'est alors que papa arrive, alarmé de voir son fils pleurer. Je lui explique ce dont il retourne et  explique que les coups c'est sa difficulté  respecter les règles de la classe mais c'est aussi une qestion d'estime de soi à construire.                                                                                                    Le petit frère à côté demande " c'est quoi l'estime de soi? "

Je crois que c'est aussi une question à reprendre en classe !

 

 

 

 

Posté par Melodie7 à 22:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]